Coup de cœur littéraire du mois d’avril

J’ai envie de consacrer une rubrique à mes coups de cœur afin de vous faire découvrir de nouveaux auteurs ou simplement vous donner quelques idées de lecture. Je ne suis absolument pas critique littéraire et je n’aurais jamais la prétention de l’être, mon objectif est seulement de partager avec vous ce que j’aime.

J’ai découvert Aurélie Valognes il y a un peu plus d’un an, grâce à ses romans En voiture, Simone!, Minute, papillon! et Au petit bonheur la chance!. Ce que j’apprécie dans ses livres, c’est que ce sont des romans populaires, simples, sans prétention. Juste avant le confinement, j’ai acheté presque « par hasard » ce livre qui était en tête de gondole de ma librairie. Cette parenthèse improbable dans laquelle nous sommes tous plongés en ce moment m’a donné envie de m’évader, sans prise de tête. Et j’ai adoré ce livre. Une vraie pépite à mes yeux, un cran au-dessus des précédents. C’est l’histoire de Gustave, un enfant catégorisé comme « un cancre » et qui finit par s’en convaincre lui-même. Je ne sais pas si c’est l’enseignante qui sommeille en moi ou la petite fille timide de 8 ans qui a été le plus touché… A cet âge, mon instit m’a dit. « tu es une bonne élève ». Je n’étais pas considérée comme une « cancre » mais tout simplement comme une élève « moyenne ». Et les paroles de cet homme furent pour moi un déclic. J’ai cru en moi. Depuis ce jour, j’ai voulu être enseignante et j’ai compris bien plus tard pourquoi : si je peux provoquer chez un seul de mes élèves ce « déclic », j’aurais gagné.

Vous comprendrez que je conseille ce livre à tous les enseignants, mais pas que… Le regard que l’on porte sur les enfants est primordial… N’oubliez jamais que quelques paroles, une simple main tendue peuvent changer toute une vie…


2 réflexions sur “Coup de cœur littéraire du mois d’avril

  1. Toujours de bons conseils. Merci, un vrai bonheur ! Ce livre m’a fait replonger dans mon enfance et mon adolescence pour repenser à tous les professeurs qui m’avaient marqué et aidaient à me construire. J’ai aussi repensé à toutes les belles rencontres que j’ai faites pendant ma scolarité et les plus belles sans aucuns doutes je les ai faites à l’IUFM 😉. C’est aussi une bouffée d’oxygène pour l’enseignante que je suis et qui parfois doute. C’est le plus beau métier du monde et il est bon de s’en souvenir….

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s